Error loading page.
Try refreshing the page. If that doesn't work, there may be a network issue, and you can use our self test page to see what's preventing the page from loading.
Learn more about possible network issues or contact support for more help.

Le Portrait de Dorian Gray

eBook

Latelier était plein de lodeur puissante des roses, et quand une légère brise dété souffla parmi les arbres du jardin, il vint par la porte ouverte, la senteur lourde des lilas et le parfum plus subtil des églantiers.
Dun coin du divan fait de sacs persans sur lequel il était étendu, fumant, selon sa coutume, dinnombrables cigarettes, lord Henry Wotton pouvait tout juste apercevoir le rayonnement des douces fleurs couleur de miel dun aubour dont les tremblantes branches semblaient à peine pouvoir supporter le poids dune aussi flamboyante splendeur ; et de temps à autre, les ombres fantastiques des oiseaux fuyants passaient sur les longs rideaux de tussor tendus devant la large fenêtre, produisant une sorte deffet japonais momentané, le faisant penser à ces peintres de Tokyo à la figure de jade pallide, qui, par le moyen dun art nécessairement immobile, tentent dexprimer le sens de la vitesse et du mouvement. Le murmure monotone des abeilles cherchant leur chemin dans les longues herbes non fauchées ou voltigeant autour des poudreuses baies dorées dun chèvrefeuille isolé, faisait plus oppressant encore ce grand calme. Le sourd grondement de Londres semblait comme la note bourdonnante dun orgue éloigné.


Expand title description text
Publisher: eBooksLib

OverDrive Read

  • ISBN: 9781412197052
  • Release date: August 28, 2009

EPUB eBook

  • ISBN: 9781412197052
  • File size: 334 KB
  • Release date: August 28, 2009

Formats

OverDrive Read
EPUB eBook

Languages

French

Latelier était plein de lodeur puissante des roses, et quand une légère brise dété souffla parmi les arbres du jardin, il vint par la porte ouverte, la senteur lourde des lilas et le parfum plus subtil des églantiers.
Dun coin du divan fait de sacs persans sur lequel il était étendu, fumant, selon sa coutume, dinnombrables cigarettes, lord Henry Wotton pouvait tout juste apercevoir le rayonnement des douces fleurs couleur de miel dun aubour dont les tremblantes branches semblaient à peine pouvoir supporter le poids dune aussi flamboyante splendeur ; et de temps à autre, les ombres fantastiques des oiseaux fuyants passaient sur les longs rideaux de tussor tendus devant la large fenêtre, produisant une sorte deffet japonais momentané, le faisant penser à ces peintres de Tokyo à la figure de jade pallide, qui, par le moyen dun art nécessairement immobile, tentent dexprimer le sens de la vitesse et du mouvement. Le murmure monotone des abeilles cherchant leur chemin dans les longues herbes non fauchées ou voltigeant autour des poudreuses baies dorées dun chèvrefeuille isolé, faisait plus oppressant encore ce grand calme. Le sourd grondement de Londres semblait comme la note bourdonnante dun orgue éloigné.


Expand title description text